promo_saison4_4400_1Que nous a réservé la saison 4 des 4400, la dernière saison de la série ? La série qui avait été lancée comme une série évènement sur M6 s’est terminée dans une grande confidentialité. Composée de 13 épisodes, l’ultime saison donne des réponses au interrogations qui ont eu cours tout au long de la série.

 

Lors des trois premières saisons, la série s’est surtout intéressée aux 4400. La quatrième saison s’est, elle, beaucoup plus orientée sur les personnes qui ont pris de la promicine. C’est à la moitié de la saison, passés les épisodes où tout se met en place au sujet de ces gens, que cela devient vraiment intéressant. C’est à ce moment que la série aborde le thème de la religion. Si la série ne fait pas dans la subtilité à ce niveau là, elle se rattrape en mettant en place une intrigue générale plutôt bien construite où plusieurs camps défendent leur point du vue. : les neutres, ceux qui sont contre la promicine et ceux qui sont pour et qui voudrait que cela améliore les choses et l’avenir. L’autre bon point de la série, c’est que rien n’est tout blanc ou tout noir au niveau des réponses apportées par la saison.

 

promo_saison4_4400_3La série se termine sur une fin assez ouverte où chacun se retrouve avec des pouvoirs (sauf Diana) à Seattle, rebaptisée Terre Promise pour l’occasion par Jordan Collier et ses « fidèles ». Je soulignerais principalement les derniers épisodes de la saison qui sont plutôt plaisants et qui nous montre les talents d’acteurs de Joel Gretsch qui s’est autant faire le méchant et faire flipper que jouer le gentil agent fédéral. La série finit donc sans nous laisser trop sur notre faim sur des épisodes plutôt bons.