Life_5Charlie Crews revient pour une seconde et dernière saison qui se voit rallongée de plusieurs épisodes. En effet, la première comptait 11 épisodes tandis que la seconde en comporte 21. Là où la concision était de mise dans la première saison, l'intrigue de la seconde saison a plus le temps de se mettre en place. La série a également plus misé sur le fil rouge de la saison, à savoir : qui a piégé Charlie pour qu'il aille en prison ? De ce point de vue là, on peut dire que l'histoire est bouclé et que la série a une fin puisqu'on a la réponse à cette question.

Life_6Cependant, en plus d'avoir une dizaine d'épisode en plus par rapport à la première saison, la saison deux est assez différente de la précédente. Bien sûr l'intrigue se poursuit et Charlie garde la même partenaire et le même colocataire. Mais, les autres personnages ne sont plus là où sont remplacés par d'autres. Dans le cas de la chef de service qui est remplacée par le capitaine Tidwell, c'est plutôt un bien parce que la patronne dans la saison 1 me sortait un peu par les yeux. Tidwell est bien plus amusant et intéressant comme personnage, je trouve. Et du côté des absents, Constance, l'avocate de Charlie, m'a manquée, surtout que j'aimais bien la relation ambiguë qu'elle avait avec Charlie. On n'entend même plus parler d'elle. Contrairement à la seconde absente, Olivia, la femme qui devait épouser le père de Charlie, dont on entend encore parler, notamment grâce à Ted Earley.

Life_7L'autre grand changement de la saison, c'est l'absence des séquences de type reportage comme il y avait lors de la saison précédente. C'est vrai qu'on connait mieux le personnage de Charlie maintenant mais ce genre de séquences auraient pu s'attarder sur l'amitié qu'il partageait avec l'homme qu'on l'a accusé d'avoir tué. Ça aurait pu être intéressant puisque le fil rouge de cette saison porte Charlie à se poser des questions sur cette amitié. Si mes souvenirs sont bons, il y a un épisode, vers la fin de la saison il me semble, qui réutilise le style reportage mais dans un autre contexte : un reporter interroge un ennemi de Charlie (et non plus un de ses proches). Le clin d'œil au procédé de la première saison était plutôt sympathique.

Malgré les différents remaniements que la série a subi pour sa deuxième saison, elle a quand même été annulée.  Et sur le moment, je ne pas trop su quoi pensé de la fin de la série. La boucle est bouclée : on a la réponse à la question que pose la saison. Je préfère bien sûr que la série s'arrête là plutôt qu'elle se perde en rajoutant de la mythologie qui n'aurait pas lieu d'être puisque tout a été résolu pour Charlie,
mais j'aurais bien repris une dose supplémentaire de Charlie Crews, de fruits frais et de philosophie zen.

A lire aussi sur le blog : la review de la saison 1