newyork911s1_2Grâce aux DVD de Marina (qui me les a généreusement laissés en pension pour les deux ans qu'elle passe aux Etats-Unis), j'ai enfin pu regarder New York 911, série que j'avais jusqu'alors complètement zappée. Manque d'intérêt de ma part ou tout simplement pas eu l'occasion de découvrir la série lors de sa diffusion. Mais c'est chose réparée maintenant. Et j'en remercie Marina parce que la série m'a beaucoup plu et que ça m'a permis de découvrir Jason Wiles. C'est un acteur qui me plait beaucoup et que je retrouverais avec plaisir dans Persons Unknown.

Venons-en donc à cette première saison de New York 911. Le pilot est efficace et nous plonge directement dans l'action. On suit deux nouveaux personnages et on se retrouve un peu comme eux : propulsés là-dedans, un peu perdus, puis on prend le rythme. C'est un épisode que ne manque pas de rythme, à l'image de toute la saison, et qui nous fait vite nous attacher aux personnages. Même si, avec ma petite mémoire, j'ai eu du mal à retenir le nom de tout le monde. On entre vite dans l'univers de chaque personnage, leur vie, leur famille (notamment dans le huitième épisode de la saison, consacré à Thanksgiving), leur travail, leurs problèmes. On les suit vraiment. Des histoires plus personnelles se mêlent aux intrigues professionnelles. Ça donne aux personnages une véritable personnalité et une vraie histoire. On en apprend plus sur chacun par petites doses ou par épisode entier qui est consacré à l'un d'eux.

newyork911s1_1La saison aborde parfois des sujets difficiles et les personnalités totalement différentes des personnages permettent d'avoir toute une palette de points de vue. Ce que j'ai apprécié, c'est que certains personnages ne prennent pas de gant pour dire ce qu'ils pensent de telles ou telles choses. Les avis peuvent être tranchés et défendus avec conviction. Et même si on n'est pas d'accord avec ce qui est dit, ça fait du bien de voir que les personnages ne mâchent pas toujours leurs mots. Ça ne va pas jusqu'à choquer, mais c'est un aspect que j'aime parce que chaque personnage à son petit caractère et le fait savoir.

La saison a quelques épisodes forts ou qui sortent du schéma plus classique des autres épisodes. Je citerais par exemple le 1x17 : L'attente où il y a peu d'action puisque les personnages passent la plupart de l'épisode à attendre. Ça permet une ambiance plus intime et amène les personnage sà donner leur avis sur la politique, mais également à se faire des confidences. Je mentionnerais aussi l'épisode 1x10 : Pris au piège qui, même s'il reste dans un schéma plus classique, m'a particulièrement touchée. L'émotion est forte et bien gérée. Je le trouve réussi dans son genre.

newyork911s1_3Du côté des personnages, j'ai bien entendu déjà mes préférés et ceux que j'aime le moins. Je devrais dire celui que j'aime le moins. Parce qu'il n'y en a vraiment qu'un avec qui j'ai du mal : Carlos. L'un des deux nouveaux personnages que l'on suit depuis le début de la saison pour nous plonger dans l'univers de la série. C'est lui qui m'intéresse le moins. Ce n'est pas un de ces personnages que j'adore détester, c'est un de ceux que je n'aime tout simplement pas. Mais bon, pour voir le côté positif des choses, il n'est pas de ceux qui me laissent indifférente. Il a eu moins le mérite de m'énerver. Et dans le genre énervant mais que j'aime bien, il y a Bosco. C'est une forte tête avec qui je ne suis pas tout le temps d'accord, mais je l'aime bien.

Enfin, ce qui m'a aussi séduite dans cette première saison, c'est le fait de voir combinées les trois visions de l'aide à la population. Les pompiers, les secouristes et les policiers, tous là pour aider les habitants de New York. Comprendre les trois points de vue, apprendre leurs différences et leurs points communs, commencer à voir comment chacun considère et aborde son métier, c'est quelque chose qui m'a beaucoup plu pendant cette saison.