Saison_1_3Une sitcom sur mon blog ! Ça, c'est de la nouveauté ! Les dramas, la science-fiction,... Tout ça, j'en regarde plein. Mais les sitcoms, ce n'est pas ma tasse de thé. En fait, les sitcoms et moi, on n'est pas très copines. Et, en général, les trucs qui sont censés faire rire ne me font pas rire. Donc, vous comprenez que les sitcoms... Bref, il n'y en a que deux qui ont trouvé grâce à mes yeux pour l'instant : Scrubs, dont je vous parlerai plus tard, et The Big Bang Theory.

Alors, de quoi peut bien parler cette sitcom pour que j'en dévore les deux premières saisons ? De geeks, évidemment. De geeks qui font tout un tas de référence à des séries et des films de science-fiction. Vous voyez pourquoi je m'y retrouve...? Leonad et Sheldon sont colocataires. Ils sont de scientifiques. Ils sont geeks. Un jour, une nouvelle voisine s'installe. C'est Penny, 22 ans, jolie et blonde, serveuse en attendant de devenir actrice. Et c'est là que tout commence à basculer pour Leonard, Sheldon et leurs amis. Le Big Bang, c'est la rencontre entre le monde de Penny et le monde de Leonad et ses amis.

Saison_1_2Sheldon, Leonard, Wolowitz et Raj sont inadaptés. Ils évoluent dans leur bulle faite de séries, de films, de BD, de sciences, de jeux vidéo,... Ce sont de grands enfants, en fait. De grands enfants qui s'éclatent dans leur bulle. Ils sont très brillants quand ils parlent de physiques, ils le sont beaucoup moins quand ils doivent gérer une relation. C'est drôle, on se moque gentiment d'eux parce qu'ils sont vraiment graves et inadaptés. Jusqu'au moment où je me suis aperçu que j'avais compris chacune des références à la science-fiction qu'ils ont faites... Et là, je rigole moins. En fait, The Big Bang Theory met en place des personnages complètement à côté de la plaque d'un point de vue extérieur, mais néanmoins attachants, pour mieux nous montrer qu'on a tous un petit côté geek comme ces quatre garçons.

Saison_1_4Dans cette première saison, on fait connaissance avec les personnages. Il y a donc Penny, une vraie fille qui emménage dans l'appartement d'en face et qui va montrer à nos quatre amis le monde des gens "normaux". Du côté des garçons, il y a Leonard qui craque tout de suite pour cette nouvelle voisine. Wolowitz qui se croit irrésistible mais qui ne l'est pas du tout. Raj qui n'arrive pas à parler aux femmes. Mais vraiment, il est coincé, il se réfugie dans sa tête dès qu'une femme lui adresse la parole. Et il y a Sheldon. Ah Sheldon ! On pourrait écrire des pages entières sur lui tellement il est unique. Il est d'une rare intelligence, il le sait et n'a de cesse de le rappeler. Il est complètement hermétique aux comportements sociaux "normaux". Et il a un look bien à lui (ses t-shirts !!!). Il est tellement loin de Penny que c'est leur interaction que je préfère.

Donc, The Big Bang Theory, c'est drôle, c'est geek, ça m'a fait éclater de rire à de nombreuses reprises. Alors j'en redemande.