238111Je viens de me rendre compte d'un truc incroyable : mon blog sur les séries a plus d'un an d'existence et je n'y ai jamais parlé du Caméléon ! J'ai bien sûr abordé la série sur mon ancien blog mais ici, jamais. Ce qui est quand même fort puisque c'est un peu la série qui a déclenché ma sériphilie. J'ai vu plein de séries avant celle-là. Les incontournables rediffusions de La Petite Maison dans la Prairie et de Docteur Quinn, Femme Médecin le midi sur M6. Un nombre incalculable de dessins animés le matin avant d'aller à l'école ou au goûter, dont Albert, le Cinquième Mousquetaire, Les Minipouces, Olive et Tom, Sissi,...et tant d'autres.

Il y a eu aussi des tas de séries que je regardais parce que j'aimais le principe de revenir la semaine suivante retrouver les mêmes personnages. D'abord Mission Top Secret (le matin, avant d'aller à l'école, et hors de question que je rate un seul épisode), Sydney Police (où mon cœur de shipper fondait déjà devant Mickey et Georgia), Starsky et Hutch, Hooker, K2000, MacGyver (la première fois que je voyais Richard Dean Anderson !),...

GROUPE8Puis, Sliders (qui m'a fait râler pour la première fois à cause d'un changement dans le casting : Wade !), Loïs et Clark, Sydney Fox, l'aventurière, Robin des Bois, Xena, Hercule, Les Dessous de Palm Beach et même Walker, Texas Ranger (et bien d'autres).

Plus tard encore, j'ai commencé à regarder X-Files. Cette série aurait pu tout déclencher chez moi. J'aimais flipper devant, j'aimais le ship entre Mulder et Scully, j'aimais les extraterrestres. Mais visiblement, il manquait quelque chose pour que ça fasse vraiment tilt.

Et puis un jour, il y a eu Le Caméléon. Je me souviens encore de la première fois que j'ai vu le générique : j'étais assise au pied du canapé et j'adorais déjà cet homme qui pouvait faire absolument tout ce qu'il voulait. Je me souviens de Mlle Parker écrasant sa cigarette et envoyant une de ses premières répliques cassantes. Une vrai passion s'est développée pour cette série. J'étais, et je suis toujours, totalement sous le charme. J'ai aimé voir Jarod grandir sous mes yeux. J'ai aimé voir Mlle Parker essayer d'échapper au Centre comme elle le pouvait. J'ai aimé détester Raines et Lyle. J'ai aimé voir Sydney hésiter entre le rôle de père et celui d'employer du Centre.

pretenderisland_lg23Et au-delà de la série elle-même, j'ai aimé découvrir internet, les forums, les spoilers, les montages vidéos shippers, les fanfictions, les DVD de séries (c'est la première série que j'ai achetée en DVD. Elle sortait par demi saison et le prix était à tomber par terre. Le prix d'une saison maintenant, c'était le prix d'une demi saison à l'époque.). J'ai aimé rencontrer des gens sur internet, d'autres fans tout aussi passionnés. Parce que c'est aussi ça Le Caméléon pour moi. C'est toute une période. Une période où j'ai écris, où j'ai lu, où j'ai été lu, où j'ai corrigé, relu. C'était la période ITML et son forum. C'est là où j'ai rencontré Marina, où on passait des heures sur MSN à parler et à exploser son forfait internet ! C'était la période où j'ai découvert quelques photos du deuxième téléfilm avant sa diffusion en France. C'était la période où on avait beaucoup d'espoir quant au troisième téléfilm. Et j'avoue maintenant que, quelque part au fond de moi, je crois que j'espèrerais toujours un peu, même si je sais que...

mtwap1C'est aussi la période de la Trilogie du Samedi qui m'a fait découvrir plein d'autres séries. Et c'est aussi à ce moment là que je suis tombée sous le charme de deux autres séries qui allaient faire partie de mes préférées : Stargate SG1 et JAG.

Et depuis, est-ce qu'une série à réussi à détrôner Le Caméléon à mes yeux ? Malgré tout l'amour que je porte au Docteur, non. Doctor Who est une série que je trouve absolument géniale mais elle n'a pas été la première pour moi. Après Le Caméléon, j'avais un peu peur d'être autant passionnée par une autre série. Bien sûr, il y avait SG1 et JAG mais c'était différent. Alors, il y a eu une période où je me disais que s'il n'existait que ces trois séries sur Terre, ça me suffirait amplement. Et puis, je me suis rendue compte de la place particulière qu'avait Le Caméléon. J'ai compris que même si je tombais sous le charme d'une autre série et qu'elle se hissait au même niveau que Le Caméléon dans mon top personnel des séries, elle ne serait jamais vraiment à égalité. Parce que Le Caméléon a été la première à me passionner autant et que ça lui donne à vie un statut spécial. A partir du moment où j'ai compris ça, j'ai pu m'intéresser à d'autres séries que les trois précitées et devenir une sériphile.

Le Caméléon, c'est donc une série très spéciale à mes yeux. Parce que ce n'est pas seulement une série, mais aussi toute une époque. C'est pour ça que je tenais à faire ce post particulier pour inaugurer l'ouverture de la catégorie qui lui est consacrée sur ce blog.