La première fois que j'ai entendu parler de Being Human, c'était dans la bouche d'une amie. Elle m'a dit :"Tiens, toi qui aimes les séries, et les séries anglaises, essaye de regarder Being Human, c'est super". (La même amie qui m'envoie un texto pour me rappeler que, ça y est, The Big Bang Theory revient pour sa quatrième saison). Je n'ai jamais vraiment eu le temps de m'y mettre mais voilà que France 4 la diffuse. C'était l'occasion idéale pour moi.

Being Human, c'est l'histoire de trois amis particuliers. Mais de trois amis qui préfèreraient être normaux. La première saison, composée de 6 épisodes de 55 minutes, nous présentent trois personnages qui cherchent à se fondre parmi les humains, à avoir la vie la plus normale possible. Un fantôme, un vampire et un loup-garou. La saison nous raconte une belle histoire d'amitié. Il n'y a seulement 6 épisodes mais on entre vraiment dans l'ambiance particulière de la série et on s'attache aux personnages.

being_human_1_promoCette soif d'humanité, de se fondre parmi les gens "normaux" est touchante parce que pleine d'espoir et de solitude à la fois. Il faut une sacrée force de caractère pour protéger les autres de sa vraie nature et de travailler sur soi à chaque seconde pour paraître normal. Le travail le plus dur doit être celui de Mitchell parce qu'il est un vampire à chaque seconde. La condition de loup-garou de George est peut-être un peu moins difficile parce que, même s'il est tout le temps un loup-garou, il doit faire vraiment attention un jour par mois. Quant à Annie, je ne peux mesurer à quel point ça doit être difficile d'être toujours parmi les humains mais d'être morte. Elle ne peut plus voir sa famille, ses anciens amis. Elle doit abandonner tout ce qui vient de sa vie d'avant.

Ces trois-là ont de la chance de s'être trouvés. La solitude doit être moins forte quand deux autres personnes partagent le même but que vous : vivre le plus normalement possible.

Ce qui ressort particulièrement de cette saison c'est l'introspection des personnages et le questionnement incessant : qu'est-ce qu'être humain ? La question est d'autant plus présente que les personnages ne sont plus humains. Ils cherchent à définir l'être humain pour s'en approcher le plus possible. Being Human est une série fantastique qui tire vers le drama, au ton adulte et sombre, dans une atmosphère particulière et sympathqiue.

La fin de la saison promet pas mal de choses pour la suite. Parce que si Mitchell a converti plusieurs personnes en vampire, George, lui, n'est loup-garou que depuis peu et ne sait pas encore qu'il vient de contaminer sa petite amie.

Je serai là pour la saison 2 !