2683477622_1Je ne suis pas déçue d’avoir renoué avec la série et d’avoir repris mon visionnage. La saison 8 m’avait convaincue, la saison 9 aussi.

Honnêtement, ce qui me plaît le plus depuis que j’ai repris la série, ce sont la relation entre Loïs et Clark et les clins d’œil à la mythologie du Superman. Et ça n’a pas changé cette saison. En ce qui concerne le reste des intrigues, j’ai préféré l’histoire liée au Kryptoniens à celle de l’échiquier. Je dois avouer que l’accent de Callum Blue ne doit pas y être étranger... Il donne cette touche de classe que les autres n’ont pas. Un vrai bonheur pour les oreilles parmi tous ces accents américains. Plus sérieusement, j’aime les confrontations entre Zod et Clark.

Mais, vraiment, ce que j’ai préféré, c’est la relation entre Loïs et Clark. On nous sert ici un des éléments importants de cette relation, à savoir l’ambiguïté et la confusion des sentiments de Loïs pour Clark et le Flou. Elle croit qu’ils sont deux hommes différents et la situation devient compliquée pour elle. Mais, dans le 9x08 : Idol, Loïs apprend pour un temps que Clark et le Flou sont une seule et même personne. Elle lui fait confiance, le prend et le gère plutôt bien. C’est l’occasion pour nous de voir sa réaction si elle apprenait vraiment (je veux dire par là : pour plus d’un épisode) la vérité à propos de Clark. Et c’est d’autant plus dur de voir Clark essayer de lui cacher sa véritable identité une saison de plus.

SV_s9_poster__480x719Les épisodes et moments shippers se sont multipliés et c’est un vrai régal pour moi. À mon avis, il est temps que Loïs sache la vérité (peut-être que, grâce à certains baisers, ça sera le cas la saison prochaine). Le ship sévit dans la série puisqu’il est aussi du côté de Chloe et Oliver. Deux personnages qui ne pouvaient que se rapprocher parce qu’ils ont tous les deux récemment touché le fond. J’aime le couple qu’ils forment. Et ça a l’air de leur faire du bien, de les faire remonter à la surface petit à petit.

Une des particularités de la saison, c’est qu’on nous montre davantage le côté sombre des personnages, Clark, Oliver, Chloe. Tous y passent et ont une part d’ombre plus présente dans cette saison. Si Oliver et Clark ne s’en sortent pas trop mal, j’ai toujours l’impression que Chloe peut déraper à la moindre occasion. Ça rend le tout plutôt intéressant.

Et, le petit clin d’œil que j’ai retenu dans le dernier épisode : on peut voir que Micheal Shanks (dans son rôle de Hawkman) se trouve en Égypte grâce au décor derrière lui quand il parle à Chloe, Clark et Oliver. Il y a quelqu’un dans cette série qui aime les clins d’œil autant que moi (vive SG1 !).

Cette neuvième saison a su me donner envie de revenir. Le bon cliffhanger a bien aidé. Les cliffhangers me passionnent de toute façon : ils mettent le héros en danger immédiat et on ne peut faire autrement que de s’inquiéter et de revenir la saison d’après pour voir ce qui va lui arriver alors qu’on sait pertinemment que ça ne sera pas grand-chose parce qu’il est le héros et qu’il doit rester en vie pour que la série continue. Encore plus dans le cas de Clark parce qu’il n’est pas encore totalement devenu Superman. Mais ça marche quand même avoir moi.

Comme la saison 10 sera la dernière de Smallville, j’espère que les scénaristes vont en profiter pour s’amuser et nous donner une dernière saison au mois à la hauteur de la 8e et de la 9e. Et pourquoi pas meilleure !