fireflyJoss Whedon nous sert un très bon mélange de science-fiction et de western avec Firefly. Le tout porter par un casting fabuleux (avec beaucoup de visages connus), Nathan Fillion en tête.

On rentre vite dans l’univers de la série. J’étais un peu sceptique au début quand j’ai entendu dire que c’était du western dans l’espace. Mais j’avais envie de me lancer. Quand j’ai trouvé le film Serenity qui fait suite à la série à bas prix, je me suis dit que c’était le moment de me lancer et de découvrir la série. Au moins pour pouvoir voir le film. Et aussi, je l’avoue, parce que je suis en plein dans Castle et que j’étais curieuse de voir Nathan Fillion dans un autre registre.

Inara6La série compte 13 épisodes et un pilot d’une heure et demie à visionner dans l’ordre de production et pas dans celui de diffusion de la Fox. L’équipage du commandant Malcolm Reynolds à bord de Serenity est composé de personnages qui sont les opposés les uns des autres et qui arrivent pourtant à fonctionner ensemble, en équipe.
Les relations entre les personnages n’en sont que plus fascinantes. C’est un des éléments qui m’a fait aimer cette série. Ça et le mélange incroyable entre la science-fiction et le western que j’ai trouvé très bien géré. Les instruments à cordes pour une musique aux sonorités country pour le générique sont du plus bel effet sur des images spatiales. Les revolvers à six coups et les fusils contre les pistolets laser. Les chevaux et les navettes spatiales. La série choisit d’allier tout ça pour surprendre le téléspectateur qui s’attendrait à voir une énième série de science-fiction avec batailles spatiales (la série fait d’ailleurs le choix de ne pas mettre de bruitage de moteur ou de tir dans l’espace : pas d’air, pas de bruit ; ce que le film ne fera pas) et civilisations futuristes. Les dialogues sont bons, tout comme les histoires, et l’humour est très présent permettant à la série d’aborder des thèmes aussi sérieux que la prostitution, la religion et l’esclavage.

firefly_4Quant au film, il rappelle un peu trop les films de zombies (dont je n’ai jamais été fan) à mon goût, mais c’est très intéressant de voir la nouvelle utilisation de River, de voir qu’elle est devenue une combattante même si c’est un peu malgré elle au début. Le film choisit de donner une fin à la série en se tournant vers les Reavers (les Termites en VF) et en révélant la raison pour laquelle le gouvernement cherche à retrouver River. Je l’ai bien aimé. Il accomplit vraiment quelque chose de plus dans l’intrigue. Et, même si ça n’est pas un des éléments les plus importants du film (ni de la série), il y a un peu de ship. Peu, mais bien là (et vous savez que ça compte pour moi). Un film réussi selon moi. On m’a dit qu’on pouvait le regarder sans avoir vu la série. Je ne le conseille pas. Oh, l’histoire serait tout à fait compréhensible, mais ça serait dommage parce qu’il y a pas mal de choses qui passeraient à la trappe. Toutes les relations établies entre les personnages précédemment, les aventures qu’ils ont vécues ensemble et qui les ont liés... Vraiment, il vaut mieux le regarder une fois qu’on a vu la série.

Joss Whedon signe-là une série et un film que j’ai beaucoup aimés. Je recommande de les regarder en VO. La VF que j’ai eue à disposition n’était pas terrible, notamment celle de Kaylee, le personnage joué par Jewel Staite, et ça gâche l’ensemble.