jeff-dunhamAujourd'hui, je vais vous parler de quelque chose de différent. Quelque chose qui n'a pas de rapport avec les séries. Ce n'est pas une première sur le blog vu que j'ai des catégories pour la musique et le cinéma qui ne servent pas beaucoup. Je vais vous parler de Jeff Dunham (non, rien à voir avec Olivia de Fringe) que j'ai pu aller voir à l'Olympia le 18 avril dernier pour son unique représentation parisienne.

Mais qui est Jeff Dunham ? C'est un ventriloque américain dont les vidéos sont très connues sur YouTube. C'est d'ailleurs comme ça que j'ai entendu parler de lui. Après Arguing with myslef, Spark of Insanity, et Jeff Dunham's Very Special Christmas Special, Jeff Dunham est désormais en tournée avec son nouveau show Identity Crisis. Au cours de ses spectacles, il fait parler ses marionnettes. Parmi les plus récurrentes, il y a Achmed, Peanut, Walter et José Jalapeño. Je ne peux que vous conseiller vivement d'aller voir quelques-uns de ses sketches.

DSC06656Le 18 avril dernier, j'ai eu la chance de le voir à l'Olympia pour son unique représentation en France. J'avoue que je n'étais pas sûre de saisir puisque le spectacle se déroule en anglais et que je regarde habituellement ses vidéos avec des sous-titres français. Finalement, c'est très bien passé. Arrivée sur place, je prends l'indispensable photo du nom qui s'étale en rouge sur la devanture de l'Olympia.

Avant d'entrer, je m'arrête à la boutique pour m'acheter un petit souvenir. Je m'offre le lot de 4 badges à l'effigie des personnages de Jeff, chacun avec leur phrase culte. En attendant l'entrée sur scène de Jeff, le rideau rouge s'ouvre sur un écran qui permettra à tout le monde de voir Jeff et les marionnettes en gros plan, mais qui affiche pour l'instant quelques blagues, questions et phrases cultes. Comme il reste des places plus près de la scène, les ouvreuses nous disent qu'on peut s'approcher. Je suis sur le balcon à droite, mais au fond. J'arrive à m'approcher vraiment près, jusqu'au premier rang de la mezzanine de droite et j'ai une superbe vue. J'ai vraiment de la chance sur ce coup-là. Ça me fait un peu de peine pour Jeff Dunham que la salle ne soit pas pleine mais je suppose que c'est le risque dans un pays non anglophone.

jeff et achmedJeff nous parle de sa vie, photos kitsch et drôles à l'appui, notamment quand il profitait de la photo d'école pour se faire prendre avec ses marionnettes par un pro. Il nous parle de sa fille qui est toujours aussi douée en ce qui concerne les voitures. Il nous parle aussi de son divorce. J'aime beaucoup les références aux spectacles précédents.

La première marionnette est Walter qui est, comme à son habitude, content d'être là et ne se remet pas de l'odeur du métro parisien. Il nous fait beaucoup rire quand il essaye de dire quelques mots en français, ce qu'il réussit plus ou moins bien. Après un entracte de 20 minutes, c'est Achmed qui entre en scène. Achmed et son « Silence ! Je vais te tuer » en français qui ressemble plus à « je vais tutu » xD. Vient ensuite AJ, Achmed Junior, le fils qu'il croyait mort. Il est défiguré et il a été recueilli par une famille anglaise. Je suis très contente qu'on nous présente une nouvelle marionnette.

jeff et peanutC'est au tour de Peanut de venir nous saluer. J'avoue que j'ai adoré son
« Bonjour, je m'appelle Peanut » et son « Je t'aime ». Je dois dire qu'entendre Jeff Dunham parler français à travers ses marionnettes, c'est quelque chose. Ça m'a beaucoup fait rire (et je me permets de me moquer gentiment parce que je ferais certainement pire si je devais parler anglais devant un public). Il fait inévitablement des blagues sur les Français. J'apprécie ensuite beaucoup la mise en abyme de ventriloque. Peanut veut devenir ventriloque et s'est fait une petite marionnette qu'il a appelée Little Ass Ugly Jeff ! xD Du coup, Jeff fait parler Peanut qui fait parler Little Jeff, le tout en ventriloque. Impressionnant. Jeff, pour se « venger » a fait une petite marionnette de Peanut que lui et Little Jeff trouve cool et drôle. J'ai beaucoup ri pendant cette partie. Je trouve ça non seulement très drôle, mais aussi impressionnant. J'ai hâte de pouvoir revoir tout ça en DVD.

A la fin du spectacle, Jeff dit merci et au revoir en français. On lui chante un petit bout de Happy Birthday pour lui souhaiter son anniversaire. C'était choupi. Quelqu'un dans le public, Pierre, a pu repartir avec un DVD d'un des spectacles de Jeff Dunham. Il était apparemment d'Afrique du Sud et c'est devenu un running gag pendant le spectacle ce soir-là.

C'était très impressionnant de la voir en vrai, faire parler et vivre ses personnages en direct. Je suis aussi très impressionnée par sa capacité à improviser quand il bafouille ou se trompe. Ce qui est drôle c'est que, quand lui se trompe et qu'il reprend la voix d'une marionnette derrière, elle ne se trompe pas ou ne bafouille pas. Comme si les deux étaient vraiment indépendants l'un de l'autre. Le spectacle parle beaucoup des autres villes et pays visités. J'ai également trouvé le spectacle plus personnel que les précédents, comme le titre le laisse penser. On a vraiment le temps de bien profiter de sa présence sur scène parce que son spectacle est plutôt long, ce qui est un vrai bonheur pour moi qui ne sais pas si j'aurais un jour l'occasion de le revoir sur scène.

En rentrant chez moi, je partage mes impressions sur ce spectacle avec ladyteruki sur Twitter parce qu'elle y a aussi assisté. C'est super d'avoir le ressenti de quelqu'un d'autre à chaud comme ça. On voit que ce ne sont pas forcément les mêmes choses qui nous ont fait le plus rire, mais qu'on est quand même deux grandes fans de Jeff Dunham.