once-upon-a-time-abc-tv-showOnce upon a time est une série qui a choisi de revisiter les contes que nous connaissons. Suite à une malédiction, les personnages tels que Blanche-Neige, le Prince Charmant, le Petit Chaperon Rouge et d'autres, sont bloqués dans notre réalité et ne peuvent quitter la ville de Storybrooke. Selon Henry et son vieux livre de contes, seule sa mère biologique, la fille de Blanche-Neige et du Prince Charmant, serait capable de les aider.

La saison 1 de Once upon a time nous fait voyager entre une petite ville de notre époque aux "lointains royaumes" du temps des "il était une fois". Si les effets spéciaux font parfois un peu mal aux yeux, la série a su miser sur d'autres qualités. Les histoires sont sympa à suivre et on s'attache facilement aux personnages. Au début, j'ai surtout regardé pour voir Jennifer Morrison dans un autre registre que celui de House, pour revoir Robert Carlyle dans une série qui me plairait plus que  la dernière dans laquelle il a eu un rôle (à savoir Stargate Universe). Et puis je me suis laissée prendre au jeu. 

once-upon-a-time-castOn connaît tous la plupart des contes utilisés dans la série dans une ou plusieurs versions. C'est intéressant de voir les versions proposées par Once upon a time qui choisit de se les réapproprier et de les adapter. Le génie de la lampe se retrouve coincé dans le miroir de la belle-mère de Blanche-Neige. Le petit chaperon rouge est plus proche du loup qu'on pouvait le penser. La série continue donc la tradition des contes, histoires qui traversent le temps grâce à l'oral et a des versions aussi différentes qu'elles ont de conteurs. Bien sûr ils ont été écrits depuis, mais même les versions de certains des conteurs les plus connus que sont Perrault et les frères Grimm ne sont pas identiques. Once upon a time choisit de mélanger les contes. Les différents héros et méchants des contes se cotoient. La série crée ainsi sa propre version de chaque conte. 

Un des petits plaisirs de la série, c'est de voir Richard Schiff, qui sera toujours pour moi le Toby un peu grincheux de The West Wing, habillé d'une robe de roi et coiffé d'une couronne pour jouer le père de Blanche-Neige. Il y a d'autres guests sympa, comme Tony Amendola (Bra'tac dans Stargate SG1) qui interprête le rôle de Gepetto. L'autre truc qui me fait sourire : les costumes. On ne lésine pas sur les paillettes, les volants ou les froufrous, surtout pour les robes de ces demoiseilles. Un vrai festival ^^.

J'ai suivi avec plaisir la saison 1, malgré quelques longueurs parfois. La plongée dans le monde magique des contes à travers les yeux d'un petit garçon qui fait tout pour y retourner est assez rafraîchissante. Maintenant, la question est de savoir ce que la saison 2 va bien pouvoir nous raconter. Beaucoup de contes ont déjà été abordés et adaptés. Le season finale semble nous indiquer un autre chemin que celui prit dans la saison 1. J'attends de voir. La série a su piquer ma curiosité.