C'est dingue ce qu'ils ont grandi nos loulous ! Je me souviens de l'insouciance de premier épisode et de la rencontre entre Merlin et Arthur. Plus la série a avancé et plus elle s'est assombrie. Les personnages ont grandi, embrassé leur destin, et la série a évolué avec eux.  La saison 5 est plus noire, plus violente, plus dure. C'est la dernière, elle a des histoires à terminer. Bon, ça reste du Merlin, l'humour est présent et il y a des moments très sympathiques.

La saison m'a beaucoup plu dans son ensemble. Vous le savez, j'aime cette série d'un amour inconditionnel et je lui passe facilement ses défauts même si je les vois très bien. Peu m'importe les ficelles trop grosses, les scénarios un peu répétitifs et les autres petits défauts de la série. Je les reconnais, je sais qu'ils sont là. Mais rien ne m'empêchera de voir cette série comme une aventure incroyable et de l'aimer plus fort que certaines autres. D'abord parce que ça a été un coup de foudre dès le premier épisode et aussi, j'en ai bien conscience, parce que j'ai eu la chance d'assister au tournage au château de Pierrefonds (d'ailleurs, pour la petite histoire, j'ai assisté à des scènes du double épisode final).

1-Locksley

Il y a eu des moments où j'ai eu envie qu'on creuse plus les personnages, notamment du côté des chevaliers par exemple, mais la saison se rattrape bien en nous offrant un personnage de Mordred assez travaillé et impeccablement interprété par Alexander Vlahos. Les autres acteurs sont toujours aussi sublimes sous la lumière presque magique de la série. Encore une fois, il y a de très jolis plans, des scènes épiques, de très belles couleurs (et des robes à tomber par terre pour Gwen). Un vrai régal pour les yeux.

Les relations entre les personnages m'ont beaucoup plu également. Celle entre Arthur et Merlin est vraiment très belle, forcément. C'est la relation centrale. La série a beau s'appeler Merlin, son sujet n'en reste pas moins eux deux. Leurs scènes sont tour à tour fortes, drôles et douloureuses. Ils sont le cœur de cette série, jusqu'au bout.

75

Celle entre Arthur et Mordred est à la fois belle et compliquée. Arthur est si prompt à l'accueillir parmi ses chevaliers alors que tout pousse Merlin et le téléspectateur à se méfier de lui. On sait qu'il causera la mort d'Arthur et la saison nous donne l'espoir que ça n'arrivera pas. Les deux personnages s'entendent bien, se font confiance et Mordred a foi en l'idéal d'Arthur. Le destin finit par rattraper les personnages et on sait tous que la bataille de Camlann sera fatale aux deux. On se souvient de l'enfant à qui Arthur a sauvé la vie, on voit l'homme qu'il est devenu le trahir. Si la série a choisi de laisser la relation filiale de côté, la trahison est bien présente et fait presque aussi mal.

Et puis il y a Arthur et Gwen. Je suis fan de leur relation depuis le début, j'ai été servie pendant cette saison : les voir heureux et forts ensemble, puis sentir Arthur avoir si peur de perdre Gwen et tout tenter pour la sauver, j'ai trouvé ça magnifique. La voir prendre la tête du royaume qu'Arthur a construit est assez logique pour moi. Pas seulement parce qu'elle est la reine, mais aussi parce qu'elle s'assurera que l'héritage et l'idéal d'Arthur soit transmis. Comme elle connaît le secret de Merlin, on imagine facilement le conseiller qu'il deviendrait pour elle.

79

J'ai aimé le dernier épisode. J'ai adoré, même. Pas de surprise parce que je savais comment se terminait la légende d'Arthur (enfin, une de ses versions) et que le début de l'épisode nous dit clairement le choix fait par la série de suivre cette voie. Je ne suis pas surprise non plus d'avoir été prise par l'émotion. J'ai pleuré à presque toutes les scènes entre Arthur et Merlin. Elles sont excellentes, tout simplement. C'était vraiment fort de voir Merlin révéler son secret, Arthur l'éloigner d'abord pour l'accepter ensuite, puis le remercier. Je ne voyais pas la dernière scène entre eux autrement. Vraiment. Qu'Arthur sache, accepte et remercie Merlin pour tout ce qu'il a fait pour lui. Pour Merlin qui n'a jamais reçu de lauriers pour ces actes, quelle émotion ça doit être d'être remercié et enfin accepté tel qu'il est par Arthur !

À un moment dans une des saisons précédentes, j'ai pensé que le secret de Merlin serait d'abord révélé à Gwen, avant Arthur. Ca ne s'est pas fait comme ça, mais je suis contente que Gwen ait compris elle-même. Elle pose des questions à Gaïus pour confirmer, mais elle le devine par elle-même. Si la relation d'amitié entre Gwen et Merlin n'a pas été aussi suivie que je l'aurais souhaité et qu'elle nous était rappelée seulement quand il y en avait besoin, j'ai vraiment apprécié qu'elle soit quand même là jusqu'au bout et qu'elle permette à Gwen de rassembler les pièces du puzzle pour comprendre qui est vraiment Merlin.

5x13-merlin-on-bbc-32919551-500-333

Il parait que la toute dernière scène de l'épisode fait un peu polémique. J'y vois la mise en parallèle avec la première scène de la série : Merlin marchant seul. Si dans la première scène, le symbole était qu'il était en route vers son destin, vers Arthur, dans la dernière scène j'ai vu un Merlin qui a traversé les âges et attend le retour d'Arthur comme le peuple d'Albion le fait toujours selon la légende et ce qu'a annoncé le dragon. Il sera là au retour d'Arthur, comme il a toujours été là pour lui.

On savait depuis le début que la série était prévue pour 5 saisons. Ce n'en est pas moins difficile de lui dire au revoir. Elle nous a raconté de belles histoires en dépoussiérant les légendes arthuriennes, dans des décors sublimes que certains ont pu en partie visiter. Maintenant, en finissant d'écrire cette review, j'ai juste envie de revoir le premier épisode pour entendre Merlin et Arthur se dire : "How long have been training to be a prat?" You can't address me like that." "How long have been training to be a prat... my lord?". Et pour finir, j'ai une chose à dire à tous ceux qui ont œuvré sur cette série, comme Arthur l'a dit à Merlin : thank you.