Ma deuxième journée au Comic Con' est placée sous le signe de Doctor Who. Grosse journée pour la série, car c'est la master class de Mark Gatiss. Et pour l'occasion, ça fait plaisir de voir autant de cosplays basés sur la série. Je ne compte plus le nombre de Ten et de Eleven que j'ai vu ! J'ai même vu deux Nine ! 

DSCF3875

 

Bon, je n'ai pas pu avoir de dédicace de Mark Gatiss. Je ne suis pas arrivée à temps (et pourtant j'étais là tôt) et je n'ai pas eu de chance au tirage au sort. D'ailleurs, ce système de premier arrivé premier servi et de tirage au sort m'énerve un peu. (Oui, ça y est, je vais râler un peu, mais le reste de la journée était vraiment bien.) On pourrait croire que c'est plus juste pour tout le monde de cette façon-là parce qu'il n'est pas question d'argent et que tout le monde peut tenter sa chance. Mais ce système n'est pas tout à fait juste, en fait. Parce que ceux qui ont des billets premium ou 4 jours, donc les plus chers, arrivent directement au point dédicaces dès leur entrée et passent donc devant tout le monde. Résultat : c'est bien ceux qui payent le plus qui ont plus d'avantages. Et c'est normal pour eux, évidemment. Je ne conteste absolument pas ça. Mais, du coup, ce n'est pas juste pour les autres. Parce qu'on n'a même pas la possibilité d'avoir un autographe. Au moins, quand ils étaient payants, on pouvait être quasiment sûr de repartir avec l'autographe qu'on voulait. C'était payant, certes, mais au moins on l'avait si on le voulait. Avec le nouveau système (en place depuis quelques années maintenant), on n'est sûr de rien. Et ça a vraiment tendance à m'agacer.

Voilà pour le coup de gueule de cette année. Cela dit, j'ai passé un bon moment avec d'autres Whovians dans la file d'attente pour voir si on allait avoir une dédicace de Mark Gatiss. Aucun d'entre nous n'a gagné au tirage au sort, mais on a bien ri. Et c'est quand même la classe de patienter avec deux Eleven ^^.

Pendant cette journée, je reste principalement au Comic Con' parce que j'ai parcouru pratiquement toute la Japan Expo la veille. En visitant à nouveau les stands, je trouve la peluche Adipose que je cherchais. Elle a d'ailleurs trouvé tout de suite un ami sur mon oreiller en la personne d'une peluche de E.T. Ouais, j'ai un truc avec les aliens.

Après déjeuner, je reviens vers la salle de dédicaces pour voir Mark Gatiss à sa première séance de la journée. Si je ne peux pas avoir d'autographe, je peux quand même prendre des photos de lui en gros plan. Et j'en suis ravie. J'étais bien placée et mon zoom a fait le reste du travail. 

 

DSCF3909

 

Je vais ensuite dans la salle de la master class. Ce qui passe avant Mark Gatiss, c'est un documentaire sur les dix ans de Firefly. Je suis contente d'attendre la master class en compagnie de Browncoats (et beaucoup de Whovans aussi). Le documentaire sur Firefly était intéressant et émouvant. Ensuite, on fait une ovation en attendant Mark Gatiss et quand il arrive. Je pense que de la scène, on devait avoir l'air d'une mer de lumières de tournevis soniques. 

Mark Gatiss nous présente An Adventure in space and time, le téléfilm qu'il a fait pour raconter la création de la série, dont il est fan depuis toujours. Il a l'idée de téléfilm depuis 12 ans. Le cinquantième anniversaire de la série est l'occasion idéale. On nous diffuse un extrait du premier épisode de la série pour évoquer le téléfilm.

Cette master class est aussi l'occasion d'évoquer son travail sur Doctor Who, sa passion pour la série et de nous livrer quelques petites anecdotes dans une bonne humeur qui fait plaisir à voir. Tout ça enrober dans un accent auquel on ne peut résister. Il comprend un peu le français et le parle un petit peu aussi apparemment. Il ne se risquera qu'à deux ou trois mots en français pour répondre à quelques questions.

Il a eu la chance d'écrire pour les trois incarnations du Docteur depuis le retour de la série. S'il écrit toujours pour le même personnage, chaque acteur apporte quelque chose de différent. Pour lui, la chose fondamentale dans Doctor Who est de faire peur et il tient beaucoup compte de ça quand il écrit un épisode. Au fur et à mesure qu'on l'interroge sur les épisodes qu'il a écrits, des extraits sont diffusés. Mark Gatiss est à chaque fois pris par les extraits et ne se lasse apparemment pas de voir les épisodes. Les incarnations se succèdent et il dit : « John Pertwee was my Doctor » (le troisième Docteur, de 1970 à 1974). 

 

DSCF3951

 

On évoque aussi l'épisode qu'il a écrit pour la saison 4, mais qui n'a jamais été tourné. Il s'appelle The Suicide Exhibition. C'était soit celui-là, soit The Fires of Pompeii. Il se déroule dans le British Museum qui cachait les œuvres pendant la Seconde Guerre mondiale pour ne pas les perdre dans les bombardements et l'épisode contient aussi des nazis et des monstres. 

Mark Gatiss nous parle aussi de Sherlock. Il ne veut rien dire sur la saison 3, évidemment, pour garder les surprises. Tout ce qu'il nous dit, c'est que deux épisodes ont été tournés et le troisième sera tourné en août (Martin Freeman étant pris par Le Hobbit). Il nous dit aussi que Benedict Cumberbatch ne sera pas le prochain Docteur parce qu'il a d'autres projets, donnant une réponse à une des rumeurs qui courent sur l'identité du prochain interprète du  Time Lord.

À la fin de la master class, et en exclusivité mondiale, on nous diffuse les premières images (la bande annonce) de An Adventure in space and time. Pour garder la surprise pour les autres, on nous demande de ne pas faire d'enregistrement ni de photo. Ca a l'air d'être vraiment super ! J'ai hâte de le voir.

Mark Gatiss a droit à une nouvelle ovation à la fin de la master class, tournevis sonique en main, comme à son arrivée. Je n'ai pas vu le temps passer. Il est drôle, passionnant et très intéressant à écouter. Son point de vue de scénariste me plaît particulièrement.

La traductrice est drôle et efficace. Vraiment bien. Bravo à elle pour ses traductions instantanées et sa bonne humeur. Il y a eu un réel effort au niveau de la qualité de la traduction par rapport aux autres années et c'est vraiment un bon point.

On sort de la salle et je croise Mark Gatiss cinq minutes après dans un escalier par hasard. Il passe donc à 50 centimètres de moi. Je lui dis bonjour avec un grand sourire. Il me répond avec un sourire aussi. C'était le petit moment magique en plus de la journée *_*

Après un petit goûter, je vais voir sa deuxième séance de dédicaces, histoire de l'apercevoir une dernière fois avant de partir. 

Je fais un dernier tour dans la convention pour prendre quelques photos des stand Doctor Who. Il y a un TARDIS avec un Silence qui en sort, K-9, les manteaux de Jack et Ten, et un Dalek qui sert du thé. Enfin, je termine la journée en participant à un quiz Doctor Who. C'était très drôle de voir un cosplayeur Ten et un cosplayeur Eleven se "battre" en finale. C'était vraiment très sympa à suivre grâce à la bonne humeur qui régnait dans la salle.

DSCF3884

 

J'ai vraiment passé une très bonne journée au Comic Con ». Je suis très heureuse d'avoir vu Mark Gatiss et d'avoir assisté à sa master class. J'adore rencontrer les acteurs, pouvoir leur parler, leur dire qu'on aime leur travail, mais je trouve que c'est différent avec les scénaristes et les créateurs de séries. Il y a quelque chose de magique avec ces « faiseurs » de séries. Ça vient sûrement du fait que l'écriture a quelque chose qui me fascine plus que toute autre chose. Alors, voir et écouter parler un scénariste et créateur comme Mark Gatiss, c'est une grande chance et une expérience que j'ai vraiment adorée.

Et comme d'habitude, l'album photo de cette journée est dans la colonne de gauche.