Depuis l'annonce du retour du Caméléon sous forme de romans (pour commencer) il y a plusieurs semaines, Nephthys et moi avons décidé de faire un marathon pour revoir la série. Notre rythme est d'à peu près deux épisodes par jour. Comme j'ai déjà parlé de la saison 1 de la série sur le blog, je passe directement à la review de la saison 2.

Pour la saison 1, je vous parlais de découverte. Je disais que la saison 1 pose les bases de la série et de sa mythologie, qu'elle met en place les intrigues et présente les personnages. La saison 2 est tout à fait dans la continuité. L'innocence et les découvertes de Jarod sont toujours là et servent encore à contrebalancer les mensonges et l'ambiance étouffante du Centre.

tP s2 1

Mais la saison 2 est plus sombre. D'abord parce que Jarod expérimente le deuil. Il perd un membre de sa famille qu'il vient juste de retrouver à la fin de la saison 1. C'est déjà triste. Là où ça devient cruel pour le personnage, c'est qu'il va retrouver son frère pour le perdre à nouveau dans la saison 2. Les cas des personnes à qui il vient en aide m'ont semblé plus durs que ceux de la saison précédente (mais ça peut tout à fait être dû au fait que le reste est plus sombre). Et puis, il y a plus de morts et de désillusions cette saison. Kyle, Jacob, Lyle (même si c'est temporaire), la tentative d'assassinat sur M. Parker, les révélations sur Angelo, les réactions plus violentes des personnages et toujours plus de mensonges : tels sont certains des ingrédients qui rendent la saison 2 plus sombre que la précédente.

Les épisodes mythologiques sont plus nombreux. Après les bases posées dans la première saison, la deuxième approfondie les choses avec Fenigor, les dossiers rouges, NuGenesis, le frère de Miss Parker dont on ignore encore l'identité... Et si la saison nous donne quelques réponses, la série étant ce quelle est, ces réponses apportent encore plus de questions. Plus de personnages entrent en scène au fil des épisodes. Le premier de la saison présente Lyle et Brigitte pour encore plus de mystère sur la hiérarchie du Centre et autour des jeux de pouvoir. 

tP s2

Miss Parker montre davantage son côté plus fragile. Pas devant tout le monde, évidemment. Mais elle se pose désormais les bonnes questions et commence à s'autoriser à ressembler plus à sa mère qu'à son père. Le parallèle entre Jarod et Miss Parker est constant. Ils font tous les deux des découvertes sur leur passé, essayent de démêler les mensonges pour en sortir la vérité et tentent, en fait, de savoir qui ils sont. Et forcément, ça les rapproche. Quoiqu'ils en disent. Une chose est sûre, ils font une bonne équipe, même quand c'est malgré eux. Et entre Jarod qui expérimente de plus en plus d'émotions douloureuses (le deuil, les souvenirs de son enlèvement, la culpabilité du survivant) et Miss Parker qui fait un pas dans la direction du souvenir de sa mère (participe à aider un enfant que le Centre veut enlever, soutient Angelo, garde Debbie et s'attache à elle), je trouve le développement des personnages bien géré dans cette saison.

Avec des moments forts en émotions et d'autres qui sont pure innocence, la saison 2 de la série sait équilibrer les choses et rendre aussi intéressantes les découvertes et les missions de Jarod que les intrigues du Centre et les découvertes du trio formé par Sydney, Broots et Miss Parker. La saison nous apporte plus de questions que de réponses et permet à la série de continuer à développer sa mythologie. La fin de la saison 2 donne évidemment envie de revenir pour voir ce qu'il va advenir des personnages et avoir plus de réponses au cours des prochains épisodes.