Après une attente insoutenable où les théories les plus folles ont circulé sur la façon dont Sherlock a survécu à sa chute à la fin de la saison 3, le célèbre détective et son acolyte sont enfin de retour.

Sherlock-Saison-3

D'ailleurs, le premier épisode de la saison 3 montre que les auteurs sont au courant de ces fameuses théories. L'épisode est drôle, j'étais bien entendu très contente de retrouver les personnages et de voir de quelle façon Sherlock allait revenir voir John, mais j'aurais parfois aimé qu'il fasse moins fanfiction. Et je dis ça sans mépriser les fanfictions (j'en ai écrit beaucoup et lu encore plus). J'attendais de cet épisode qu'il soit un peu moins léger par moment. La résolution du super attentat terroriste était finalement assez banale. Cela dit, je me suis beaucoup amusée.

La saison garde ce côté plus lumineux dans le deuxième épisode. C'est très agréable de voir Sherlock comme ça même si ça peut être un peu déstabilisant. Mais l'humour et les passages émouvants ne masquent pas la solitude et le côté plus sombre du personnage principal. Au premier visionnage, j'ai trouvé Sherlock presque out of character parfois. Cette impression n'était pas aussi forte la deuxième fois que j'ai regardé la saison 3.

Sherlock-season-3-960x639

Le troisième épisode m'a beaucoup plu. Parce que si la série s'appelle Sherlock, le troisième épisode raconte clairement l'histoire du trio que forme John, Mary et Sherlock. Encore plus que les deux précédents. Il y a des éléments auxquels je m'attendais, comme tous ceux qui ont lu les histoires écrites par Arthur Conan Doyle, mais pas comme ça. Moffat et Gatiss ont su le faire à leur façon et ça fonctionne bien. Cependant, la construction générale de la saison m'a semblé un peu plus faible que celle des deux précédentes. Des indices ont bien entendu été laissés dans les deux premiers épisodes pour nous conduire à Magnussen dans le troisième, mais rien d'aussi suivi que dans les saisons précédentes. C'est un peu dommage, car ça faisait aussi partie du charme de la série. La fin de la saison promet, par ailleurs, de belles choses pour la suite. J'ai hâte de voir ce que ça va donner. Mais, comme on le sait tous, on va devoir attendre. On a survécu à 2 ans avec Sherlock qui se faisait passer pour mort et a une saison 3 qui a seulement pris 10 jours, je crois qu'on peut survivre à tout en matière de séries désormais ^^'.

Je suis contente de ne pas finir en larmes à la fin du dernier épisode de cette saison. Il y a plusieurs moments où j'ai eu les larmes aux yeux. Sherlock peut vraiment être très touchant pour quelqu'un qui ne fait pas dans les émotions. Il a passé les trois épisodes à essayer de sauver John ou Mary, à être là pour eux. 

J'aime la relation John/Sherlock. Une des plus belles que j'ai pu voir jusque là. Les mots qui ramène Sherlock à la vie sont quand même : "John is in danger". Mon petit coeur a failli exploser. Et cette saison 3 à apporter le personnage de Mary que j'aime beaucoup en tant que tel, pour sa relation avec John et pour sa relation avec Sherlock. Ils forment un bon trio et chacun forme un bon duo avec les deux autres.

Sherlock-saison-3 (1)

Mycroft est génial aussi. Sa relation avec son frère est complexe, mais ça ne les empêche pas d'être complices dans certaines situations. Et touchants : Mycroft voit son frère comme un petit garçon effrayé quand celui-ci se rend.

Les parents de Sherlock sont adorables. La première fois qu'on les voit dans la saison, ils ressemblent  à John et Sherlock jusque dans leur façon de s'habiller. Dans le troisième épisode, c'est toujours la cas au niveau du comportement cette fois puisque la mère est décrite comme un génie et le père comme celui qui est sain d'esprit.

Et Molly ! J'adore Molly ! Je l'aimais déjà beaucoup, mais je l'aime encore plus cette saison. Elle est mise en avant d'une façon différente et je trouve que c'est très bien fait.

J'ai comme le sentiment que l'on connaît encore mieux Sherlock, on a passé plus de temps dans son esprit qu'auparavant. Son mind palace nous a été ouvert plusieurs fois. Les personnages sont bien travaillés en si peu de temps. Je pense surtout à Mary et aux personnages secondaires comme Molly ou Mrs Hudson. On passe très peu de temps avec elles, mais on les connaît. Quant à Sherlock et John, cette saison a servi à les creuser davantage, par touches, par scènes importantes et fortes.