Comment écrire une review de cet épisode ? Même après un peu de temps pour digérer et analyser, je n'ai toujours pas réussi. Je vais essayer de faire quelque chose de cohérent avec toutes les ébauches de review que j'ai faites.

Ce qu'on peut dire en premier, c'est que cet épisode est génial. Il va à mille à l'heure, il est riche en émotions, intense. Il faut aimer les fins douces-amères, c'est sûr, mais l'épisode boucle les quatre saisons avec brio. On ne pensait pas qu'il serait possible d'avoir un épisode plus intense que le 2x13 : Doomsday (Adieu Rose) mais Russel T. Davies l'a fait. (D'ailleurs, heureusement que c'est Steven Moffat qui prend la suite de la série en 2010 et qu'on sait à quel point il fait de super épisodes pour la série parce que je n'aurais eu confiance en personne d'autre pour assurer une belle suite à la série.)

4x13_6L'épisode précédent nous avait laissé avec le Docteur en pleine régénération alors qu'on ne veut pas le voir changer, on nous règle le problème en une seconde avec le Docteur qui se régénère en lui-même. S'en suivent alors les vraies retrouvailles entre Rose et le Docteur. Ça fait chaud au cœur. Ça fait du bien de voir le Docteur aussi heureux de retrouver Rose. Et comme il doit être heureux de la retrouver après le vide qu'elle a laissé.

Le Docteur est mis face aux conséquences de ses actes par Davros. Il veut révéler l'âme du Docteur. Il lui montre ce qui l'a fait de ses compagnons: des combattants prêts à détruire la Terre alors que lui, le Docteur, ne tolère pas les armes. Le discours que Davros tient au Docteur doit être très dur à entendre pour lui : "And the prophecy unfolds. The doctor's soul is revealed. The man who abhorres violence, never carrying a gun. But this is the truth doctor. You take ordinary people and you fashion them into weapons behold your children of time transformed into murderous. I made the daleks doctor you made this.... how many more, just think, how many have died in your name ?"


4x13_9Du côté de Donna, la faire passer par la case Time Lord, c'est lui offrir une belle sortie et ça révèle la maitrise des scénaristes sur cette saison. Tout est lié : la main qui s'agite dans son bocal, les batements de cœur entendus par Donna, le "Docteur Donna" des Oods. Voilà donc Donna à moitié Time Lord et un Seigneur du Temps à moitié humain. La scène où le nouveau Docteur et Donna se parlent pour la première fois est d'ailleurs très drôle. Tout comme la scène où Donna, finalement devenue à moitié Time Lord par le tir qu'elle a reçu, et le nouveau Docteur à moitié humain mettent les Daleks hors d'usage. Donne est une vrai Time Lady dans cette scène. Le nouveau Docteur à moitié humain tue les Daleks.

4x13_7Une fois que tout le monde est sauvé, ils se retrouvent tous dans le Tardis. La scène est magnifique et le Tardis a enfin le nombre de pilotes qu'il lui faut. Six personnes. Les meilleurs compagnons du Docteur. Grâce à K9, le Tardis peut remorquer la Terre jusqu'à son emplacement d'origine. S'en suit un grand moment de bonheur dû au sauvetage de la Terre.

Et puis la fin. Le Docteur dépose chacun de ses compagnons là où il doit être. Il offre un vrai au revoir à Sarah Jane. Il dépose Jack et Martha, rejoints par Mickey qui décide de rester dans cet univers, en voyant la fierté qu'il ressant.

4x13_4Et il amène Jackie et Rose à la baie du Grand Méchant Loup, dans l'univers parallèle. Là où il a dû quitter Rose la première fois. Le choix de l'endroit n'est évidemment pas anodin. Le Docteur sait ce qu'il va faire et sait que cet endroit est symbolique. Il décide de laisser le Docteur à moitié humain avec Rose pour qu'elle le rende meilleur, comme elle l'a fait avec lui selon ses propres mots. Et quand elle réplique que ce Docteur n'est pas vraiment lui, le "vrai" Docteur lui répond : "He needs you. That's very me." Je n'ose même pas imaginer à quel point ça doit être dur pour le Docteur de dire au revoir à Rose une deuxième fois. Le Dcoteur à moitié humain explique à Rose qu'il a les mêmes souvenirs et qu'il ressent la même chose que le Docteur, qu'il est le même, mais qu'il n'a qu'un cœur et qu'il vieillira en même temps qu'elle. Toute la scène sur la plage est magnifique. 4x13_2Le Docteur offre à Rose le plus beau des cadeaux. Elle pourra passer sa vie avec le Docteur parce qu'il vieillira en même temps qu'elle. Et pour qu'elle l'accepte, il ne répond pas quand elle lui demande de finir la phrase qu'il n'a pas pu finir la dernière fois sur cette même plage. Bien sûr qu'il ne répond pas. S'il l'avait fait, Rose n'aurait jamais accepté de le laisser partir. Il laisse son double à moitié humain répondre. Si on ne l'entend pas, on devine le "I love you" qu'il prononce. Elle l'embrasse et le Docteur s'en va à bord du Tardis.

Et Donna. Rose a eu le plus beau cadeau qui soit, Donna a la plus dure des sentences. Un humain transformé en Seigneur du Temps, c'est contre nature. La seule solution pour sauver Donna, c'est de lui faire tout oublier et de ne jamais lui rappeler les moments qu'elle a passé avec le Docteur à voyager à travers le temps et l'espace. Donna redevient donc la femme qu'elle était avant sa rencontre avec le Docteur. Parce que si elle se rappelle ce qu'elle a vécu avec le Docteur, elle mourra. Pour vivre, elle doit oublier ce qu'elle a vécu de plus beau. Des compagnons du Docteur, c'est Donna qui subit la plus grande perte. Le réconfort vient de Wilf, le grand-père de Donna qui se souviendra du Docteur pour sa petite-fille et qui regardera les étoiles tous les soirs en pensant au Docteur.

4x13_8Le Docteur se retrouve plus seul que jamais. Que ça doit être dur après la scène où tous ses compagnons, ses enfants du Temps, pilotent le Tardis.

Cet épisode est l'un de ceux qui m'a fait le plus pleurer. Je ne pensais pas que Russel T. Davies pouvait faire mieux que Doomsday et pourtant, il l'a fait. Il boucle avec génie ces quatre saisons.