Lorna en Séries

13 septembre 2014

The Night Shift - Saison 1

J'avoue, j'ai lancé le premier épisode de The Night Shift parce que je savais qu'Eoin Macken jouait un des rôles principaux. Bien que ses cheveux soient plus courts que dans Merlin (au grand désarroi d'une de mes amies ; moi je trouve qu'on s'y fait assez vite finalement) et que la série semble être une série médicale de plus, je me suis laissée tenter. Pour voir ce que pouvait faire Eoin Macken en dehors de Sir Gwaine. Pour voir si la série ne serait vraiment qu'une série médicale de plus.

the night shift

Et même s'il faut admettre que la série n'est pas révolutionnaire, elle est tout de même plaisante à suivre et délivre son lot d'émotions avec une certaine efficacité. En clair, le dernier épisode m'a fait pleurer. Je ne m'y attendais pas. Je me suis lancée dans la série en me disant que ça ferait un bon divertissement. Ca l'est. Mais il y a ce petit truc en plus qui m'a fait accrocher assez rapidement (outre Eoin Macken, je vous vois venir). Montrez-moi un personnage pour qui tout semble bien aller mais qui est au fond torturé par son passé ou par un événement en particulier, incapable d'exprimer ses sentiments et aussi charmant que drôle, et vous avez toute mon attention. C'est là le lot de nombreuses séries mais celle-ci a su l'exploiter d'une façon qui m'a touchée.


La série met en scène des médecins (dont certaines têtes connues, comme Scott Wolf et Brendan Fehr) travaillant aux urgences de nuit. Certains d'entre eux sont d'anciens militaires, avec tous les bagages que ça inclut. Les liens entre les personnages sont donc de différentes natures. Et si l'on n'échappe pas aux triangles amoureux, d'autres relations se tissent ou sont exploitées d'une façon qui m'a plu. Je ne sais pas où tout ça va mener mais j'ai envie de savoir comment va évoluer TC dans le tourbillon émotionnel qu'est devenue sa vie.

J'ai commencé pour Eoin Macken, je continuerai pour l'ensemble.

Posté par Lorna Parker à 23:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


25 avril 2014

Émotions en séries, le tag

Le principe est simple, il y a 7 émotions et il faut associer une série à chacune d'elle et expliquer pourquoi. Ne citer une série que dans une seule catégorie. Taguer 7 personnes.

J'ai été taguée par Nephthys et voici les séries que j'ai choisies :

La joie : Castle

tumblr_lhd3r0emZD1qbj5ibo1_400

J'aurais pu choisir une série plus sucrée comme Gilmore Gilrs, mais Castle a vraiment un effet positif sur moi. Un épisode et je me sens mieux. Il y a beaucoup d'humour et de mignonitude dans cette série. Des moments adorables, des jeux de regards intéressants et des scènes choupi au milieu d'intrigues policières. La série essaye toujours d'avoir un côté positif et l'alchimie entre ses personnages fonctionnent très bien. Je crois qu'il y a plein d'ingrédients qui font que la série me fait sourire.

La tristesse : Doctor Who

tumblr_mxwu4i6uFv1reynnso2_250

Il y a du génie dans cette série, de la joie, de grands moments, du n'importe quoi, de superbes personnages. Mais si le Doctor s'amuse, bondit, court partout et nous fait souvent rire, il n'en reste pas moins que ce qui me touche chez lui est sa solitude et sa tristesse quand ces compagnons d'aventure finissent par le quitter, d'une manière ou d'une autre.

La colère : NCIS

gif35-sorsha

Je ne trouve pas de série qui m'inspire de la colère. De la frustration ou de la lassitude, oui, mais pas de la colère. Mais il est vrai que je râle parfois contre l'écriture et le non-développement des personnages de NCIS par exemple.

La peur : Supernatural

tumblr_n46ek9t8ia1qkku7io4_250

La série est dans mon Challenge Séries 2014 mais je n'arrive pas à avancer. La saison 1 me fait flipper. Je flippe pour pas grand chose, je vous l'accorde, mais du coup j'ai beaucoup de mal à regarder Supernatural.

La nostalgie : Le Caméléon

tumblr_mwjai2fbO71r5dje8o8_r1_250

Mon premier amour de série. Il y en a eu d'autres avant cette série mais elle a vraiment une place particulière. Regarder un des épisodes me ramènent à chaque fois à l'époque de la première diffusion française.

La surprise : Nashville

tumblr_n4cixsvIEB1t444smo2_r1_250

J'ai commencé la série à l'occasion du Challenge Séries 2014 avec pratiquement une saison et demi de retard. Elle est une très bonne surprise. J'ai déjà rattrapé la diffusion et j'attends avec impatience le nouvel épisode chaque semaine. Les personnages sont attachants, les intrigues sont intéressantes à suivre, les émotions sont très bien retranscrites et la musique est parfaite.

La confusion : Game of Thrones

3581827094

Ses 12 000 personnages et 372 intrigues. Voyez-vous, je ne suis pas physionomiste et j'ai une mémoire de poisson rouge. Autant dire que Game of Thrones est un défi hebdomadaire pour moi. Si j'arrive à peu près à reconnaître les visages de chaque personnage maintenant, je n'ai toujours pas retenu tous les noms. La confusion est grande mais j'aime beaucoup la série. Je la trouve dépaysante, forte, intéressante et captivante.

A mon tour de taguer 7 personnes :

Les Critikeurs
LL aka Le Renard
Le Gribouillou
ID Séries
Ms Kitty Fantastico
Blabla-Series
Shoot your telly

21 avril 2014

Sherlock - Saison 3

Après une attente insoutenable où les théories les plus folles ont circulé sur la façon dont Sherlock a survécu à sa chute à la fin de la saison 3, le célèbre détective et son acolyte son enfin de retour.

Sherlock-Saison-3

D'ailleurs, le premier épisode de la saison 3 montre que les auteurs sont au courant de ces fameuses théories. L'épisode est drôle, j'étais bien entendu très contente de retrouver les personnages et de voir de quelle façon Sherlock allait revenir voir John, mais j'aurais parfois aimé qu'il fasse moins fanfiction. Et je dis ça sans mépriser les fanfictions (j'en ai écrite beaucoup et lue encore plus). J'attendais de cet épisode qu'il soit un peu moins léger par moment. La résolution du super attenta terroriste était finalement assez banale. Cela dit, je me suis beaucoup amusée.

La saison garde ce côté plus lumineux dans le deuxième épisode. C'est très agréable de voir Sherlock comme ça même si ça peut être un peu déstabilisant. Mais l'humour et les passages émouvants ne masquent pas la solitude et le côté plus sombre du personnage principal. Au premier visionnage, j'ai trouvé Sherlock presque out of character parfois. Cette impression n'était pas aussi forte la deuxième fois que j'ai regardé la saison 3.

Sherlock-season-3-960x639

Le troisième épisode m'a beaucoup plu. Parce que si la série s'appelle Sherlock, le troisième épisode raconte clairement l'histoire du trio que forme John, Mary et Sherlock. Encore plus que les deux précédents. Il y a des éléments auxquels je m'attendais, comme tous ceux qui ont lu les histoires écrites par Arthur Conan Doyle, mais pas comme ça. Moffat et Gatiss ont su le faire à leur façon et ça fonctionne bien. Cependant, la construction générale de la saison m'a semblé un peu plus faible que celle des deux précédentes. Des indices ont bien entendu été laissés dans les deux premiers épisodes pour nous conduire à Magnussen dans le troisième, mais rien d'aussi suivi que dans les saisons précédentes. C'est un peu dommage car ça faisait aussi partie du charme de la série. La fin de la saison promet, par ailleurs, de belles choses pour la suite. J'ai hâte de voir ce que ça va donner. Mais, comme on le sait tous, on va devoir attendre. On a survécu à 2 ans avec Sherlock qui se faisait passer pour mort et a une saison 3 qui a seulement pris 10 jours, je crois qu'on peut survivre à tout niveau sériephile maintenant ^^'.

Je suis contente de ne pas finir totalement en larmes à la fin du dernier épisode de cette saison. Il y a plusieurs moments où j'ai eu les larmes aux yeux. Sherlock peut vraiment être très touchant pour quelqu'un qui ne fait pas dans les émotions. Il a passé les trois épisodes à essayer de sauver John et/ou Mary, à être là pour eux. 

J'aime la relation John/Sherlock. Une des plus belles que j'ai pu voir jusque là. Les mots qui ramène Sherlock à la vie sont quand même : "John is in danger". Mon petit coeur a failli exploser. Et cette saison 3 à apporter le personnage de Mary que j'aime beaucoup en tant que tel, pour sa relation avec John et pour sa relation avec Sherlock. Ils forment un bon trio et chacun forme un bon duo avec les deux autres.

Sherlock-saison-3 (1)

Mycroft est génial aussi. Sa relation avec son frère est complexe mais ça ne les empêche pas d'être complice dans certaines situations. Et touchants : Mycroft voit son frère comme un petit garçon effrayé quand celui-ci se rend.

Les parents de Sherlock sont adorables. Ils ressenbleent jusque dans leur façon de s'habiller à John et Sherlock la première fois qu'on les voit dans la saison. Dans le troisième épisode, c'est toujours la cas au niveau du comportement cette fois puisque la mère est décrite comme un génie et le père comme celui qui est sain d'esprit.

Et Molly ! J'adore Molly ! Je l'aimais déjà beaucoup mais je l'aime encore plus cette saison. Elle est mise en avant d'une façon différente et je trouve que c'est très bien fait.

J'ai comme le sentiment qu'on connaît mieux Sherlock encore, on a passé plus de temps dans son esprit qu'auparavant. Son mind palace nous a été ouvert plusieurs fois. Les personnages sont bien travaillés en si peu de temps qu'on a avec eux finalement. Je pense surtout à Mary et aux personnages secondaires comme Molly ou Mrs Hudson. On passe très peu de temps avec elles mais on les connaît. Quant à Sherlock et John, cette saison a servi à les creuser davantage, par touches, pas scènes importantes et fortes.  

 

Posté par Lorna Parker à 15:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,



Fin »