J'ai entendu parler de Burn Notice il y a quelques années, au moment de la diffusion US de la saison 1, et la série avait retenu mon attention grâce à son acteur principal. Jeffrey Donovan était jusque là Kyle pour moi, le frère de Jarod dans Le Caméléon. Je m'étais alors dit qu'il fallait que j'essaye cette série. La saison 1 a ensuite été diffusée en France sans que je m'en aperçoive. Et cet été, M6 l'a rediffusée (à une heure indécente) et j'ai enfin pu y jeter un coup d'oeil alors qu'elle en est déjà à sa quatrième saison outre-Atlantique.


burn_noticeÇa, c'était pour la petite histoire. Maintenant, voyons ce que j'en ai pensé. Franchement, je m'attendais à mieux. Ne vous y trompez pas, j'ai bien aimé. Mais...je ne sais pas...j'espérais mieux. Peut-être qu'avoir attendu la série longtemps m'a fait l'idéaliser. Pourtant, tout est là : c'est léger, amusant, gorgé de soleil et  d'action, avec une intrigue intéressante et un bon cast. En plus, j'aime beaucoup voir Jeffrey Donovan dans un autre rôle que celui de Kyle. Mais je ne peux m'empê
cher de faire un bilan mitigé de cette première saison. Parfois, j'avais envie de faire autre chose pendant l'épisode (tiens, je vais voir si j'ai des mails, hop un petit tweet vite fait...). Vu l'heure de diffusion de M6, j'enregistrais les épisodes. Je me suis surprise à ne pas être plus pressée que ça de rattraper mon retard. La saison m'a plue mais il n'y avait pas cette petite étincelle d'impatience que j'ai d'habitude en regardant un série. Je crois que deux ou trois épisodes par soirée, c'était beaucoup trop.


Reste que les personnages me plaisent, que l'histoire de Michael m'intrigue et que j'ai envie d'en savoir plus. Je vais donc laisser une autre chance à la série en suivant la saison 2 (surtourt que M6 enchaine avec sa diffusion). La narration n'est pas sans rappeler celle de MacGyver et les gadgets faits main sont comme une référence à la série avec Richard Dean Anderson. Michael est une sorte de MacGyver d'aujourd'hui. Il vole au secours de la veuve et de l'orphelin. Une sorte de héros gentil comme on n'en fait plus et qui m'a plusieurs fois fait penser à Jarod. Peut-être est-ce simplement parce que Jeffrey Donovan a fait partie du cast du Caméléon... Le côté gentil héros qui va au secours de ceux qui en ont besoin et la quête de vérité en fil rouge sont des éléments qu'on retrouve dans la série de Steven Long Mitchell et Craig Van Sickle. C'est sûr que niveau mythologie, Burn Notice est moins complexe mais je ne peux pas m'empêcher de penser au Caméléon de temps en temps.

Les histoires sont sympathiques et mèlent très bien action et humour. La trame devient assez intéressante sur la fin et relève le niveau de la saison. L'épisode final nous donne envie de revenir et c'est pour ça que je vais être là pour la saison 2.