Toujours dans le cadre de notre marathon The Pretender, Nephthys et moi venons de finir la saison 3.

Si la saison 2 nous montrait déjà une Miss Parker plus « fragile », la saison 3 nous la présente définitivement plus humaine et avec toute une nouvelle palette d'émotions autre que la colère et la douleur. Bien sûr ces deux sentiments restent présents parce qu'ils font partie d'elle. Ils sont même plus présents que jamais avec ce qui arrive à Thomas dans un des épisodes les plus douloureux de la série, le 3.18 : Pièces manquantes/Wake up. Mais c'est justement grâce à Thomas qu'on découvre davantage Miss Parker. Une relation hors du Centre nous permet de la voir sous un nouveau jour. Et elle suit de plus en plus les traces de sa mère en voulant, cette saison encore, sauver un enfant du Centre. Sa conversation avec le clone de Jarod est on ne peut plus claire et c'est assez rare que Miss Parker en dise autant.

MP Thomas

Quant à Jarod, il nous est montré sous un jour de moins en moins naïf. L'innocence dans ses découvertes des petits plaisirs de la vie ou des choses qui ont manqué à son enfance est toujours une bouffée d'air frais dans la série, mais la candeur — dans le bon sens du terme — de la saison 1 n'est plus tout à fait d'actualité. Les découvertes sur les agissements du Centre ne cessent de lui rappeler la réalité. Mais cette saison lui permettra aussi de trouver un membre de sa famille, nous montrant une nouvelle fois qu'il n'arrêtera jamais sa quête.

On passe plus de temps avec les personnages secondaires, Sydney et Broots en tête, durant certains épisodes. Je pense notamment au 3.05 : Trahison/Betrayal (Broots échappe à Damon avec l'aide de Jarod) et au 3.08 : Vengeance/Flesh and blood (Nicolas, le fils de Sydney, est enlevé et Jarod l'aide à le retrouver). On découvre également plus de choses sur Lyle. Dans le genre monstrueux, il correspond bien aux standards du Centre, pas de problème. J'aime beaucoup Jamie Denton et son Lyle me fait froid dans le dos. 

505239-2

La saison nous offre également des épisodes qui sortent du schéma ordinaire, en dehors du double épisode final. Le 3.12 : La clé du passé/Unsikable (Argyle a le don de mettre Jarod dans des situations impossibles et la série traite ça avec beaucoup d'humour, jusque dans la construction de l'épisode), le 3.14 : À l'heure de notre mort/At the hour of our death (Jarod et Miss Parker sont tous les deux en danger de mort en même temps), le 3.19 : Échec.../End game (Crossover avec Profiler, l'épisode fait se rencontrer Jarod et Samantha Waters lors d'une affaire de kidnapping).

33-MrCox

La fin de la saison nous laisse avec les deux personnages principaux en mauvaise posture. On notera que Jarod a laissé passer sa chance de s'enfuir loin du Centre avec son père pour aider celle qui le traque dans tout le pays depuis son évasion, Miss Parker. La saison 3 nous dévoile encore plus de secrets du Centre tout en amenant d'autres questions. En prenant le temps de passer quelques moments avec les personnages secondaires, elle nous donne une nouvelle occasion de les comprendre ou d'en apprendre un peu plus sur eux. Elle le fait même pour Raines avec l'épisode 3.03 : Les Larmes d'un père/Once in a blue moon tout en mettant Jarod face à un adversaire davantage à sa taille que ceux qu'il affronte chaque semaine lors de ses "missions". Et en proposant des épisodes plus originaux, elle donne humour et mythologie à la série d'une nouvelle manière. La fin de saison assure notre retour pour la saison 4.