Quoi de mieux qu'un épisode de Noël de Doctor Who pour fêter Noël en série ? Rien, je suis d'accord :p. The Next Doctor est le premier des cinq épisodes spéciaux de 2009 et le premier des cinq derniers épisodes avec David Tennant dans le rôle du Docteur. Et, puisque c'est Noël, l'épisode nous offre deux Docteurs pour le prix d'un !

the_next_doctor_31851, la veille de Noël. Ca fait plaisir de retrouver le Docteur tout sourire à Londres. On l'appelle au secours. Surpris que quelqu'un ici le connaisse, notre Docteur va voir ce qui se passe et se retrouve en face de quelqu'un qui prétend être le Docteur. J'aime beaucoup la confusion que jette l'introduction de l'épisode. La similitude des réactions et des positions des deux personnages est super. D'où sort l'autre "Docteur" qui semble si bien connaitre le travail de Seigneur du Temps et qui utilise une des expression préférée de Ten ("Allons-y !") ? Au fil de l'épisode, on découvre que cet autre "Docteur" a un tas de points communs avec Ten : il a un TARDIS, un tournevis sonique, une compagne, il court partout, fait des cascades dont seul le Docteur a le secret (la glissade sur les fesses ! mdr). Mais on s'aperçoit vite que tout ça est de la copie. Son TARDIS (qui, pour lui, signifie Tethered Arial Release Developed In Style) est une montgolfière, son tournevis sonique n'est qu'un tournevis, il se dit voyageur mais n'a jamais voyagé.

En fait, c'est en tout autre chose que cet homme ressemble au Docteur. Ils fuient tous les deux leur vie réduite à néant. Le parallèle entre le Docteur et Jason Lake est évident : la fuite en avant leur permet d'oublier ceux qu'ils ont perdu. Cet autre "Docteur", Jason Lake de son vrai nom, a perdu sa femme. Quand il a trouver l'"infotube", celui-ci s'est retourné contre lui et toutes les informations sur le Docteur ont été téléchargées the_next_doctor_1directement dans son cerveau. S'il a pu devenir le Docteur, c'est parce qu'il voulait faire quelque chose, devenir quelqu'un d'autre parce qu'il avait trop perdu. Et c'est vrai que Jason Lake aurait fait un bon Docteur. On a déjà vu qu'il avait les accessoires (TARDIS, tournevis sonique), les expressions ("Allons-y !"), les réactions. Mais il a aussi le goût du n'importe quoi (glissade sur les fesses accroché à une corde), la manie de prendre les gens dans ses bras, et une compagne. Une compagne qui s'appelle Rosita. Si ça n'est pas une référence à Rose ça ! Et le fait que ça soit une montre qui amène à la découverte de la vérité, ça fait très Seigneur du Temps parce que c'est dans une montre qu'est contenue toute l'identité d'un Seigneur du Temps.

Le Docteur a trouvé quelqu'un à sa mesure en Jackson Lake. Il dit être content qu'il ait été le Docteur. Il se confie à lui, lui dit à quel point la solitude et le malheur lui pèsent au seul qui peut maintenant le comprendre puisqu'il a lui-même été un peu le Docteur. Il lui explique qu'il n'a plus de compagnons parce qu'ils partent, trouvent quelqu'un d'autre, l'oublient,...lui brisent le cœur. Cet autre "Docteur" réussi à percer un peu la carapace de Ten. J'étais contente de voir le Docteur partir au côté d'un ami à la fin de l'épisode pour partager un repas de Noël en souvenir de ceux qu'ils ont perdu.

the_next_doctor_2Du côté de l'intrigue, on retrouve les Cybermen qui ne lésinent pas sur les moyens en faisant travailler des enfants. Les Cybermen prennent Miss Hartigan comme Cyberking mais elle continue à ressentir des émotions. Elle prend le contrôle des Cybermen. Le Docteur lui propose d'emmener les Cybermen sur une planète où ils pourront vivre en paix. Elle refuse alors il est obligé de la stopper. Il ouvre son esprit et elle voit ce qu'elle a fait, ce qu'elle est devenue et qui sont les Cybermen. Elle les tue et meurt ensuite. Le Docteur fait ensuite disparaître le Cyberking dans le vortex du Temps.

On a le droit à toute une panoplie de loufoqueries de la part du Docteur pour combattre les Cybermen. Par exemple, il ouvre un parapluie pour se défendre quand il est poursuivit par l'un d'eux. Mais on voit aussi très bien la solitude qui l'habite. Il fait voler le TARDIS montgolfière pour affronter le Cyberking qui est un robot géant. Et il le fait seul parce qu'il dit qu'il n'a rien à perdre. J'ai trouvé qu'il y avait quelque chose de suicidaire dans ce geste. Mais, quand tout le monde l'applaudit et le remercie, ça réchauffe le cœur. Et il finit par accepter l'invitation de Jackson Lake. Il est moins seul à la fin de l'épisode. Il a trouvé quelqu'un de sa trempe et qui peut le comprendre.

Le seul petit reproche que l'on peut faire à l'épisode, c'est de ne pas assez développer le personnage de Miss Hartigan. Alors, oui, l'épisode est centré sur le Docteur, la solitude et le malheur qu'engendre son statut de Seigneur du Temps. Mais il est évident que cette femme a dû souffrir pour mépriser à un tel point la race humaine. L'épisode aurait gagné à développer ce point. A part ça, c'est un bon épisode. On est content de retrouver notre Seigneur du Temps préféré.

Et joyeux Noël à tous !

A lire aussi sur le blog : la review de l'épisode de Noël précédent avec Kylie Minogue